Art Luxembourgeois

La Vierge Noire de Luxembourg, résine noire et or

Prix ttc : 470,00 €


img

La Vierge Noire à l’enfant de l’Eglise Saint Jean du Grund est considérée comme l’une des plus belles vierges noires gothiques en Europe. La statue originale en bois de noyer mesure 1,20m, elle a été fabriquée à la fin du 14e siècle, probablement dans la Région de Cologne.

Son style est clairement influencé par les œuvres de Heinrich Parler et son fils Peter (1330-1399), sculpteur originaire de Cologne appelé à la Cour de l’Empereur Charles IV à Prague où il fonde la célèbre « Bauhütte » et révolutionne l’art gothique.

La teinte noire de sa peau ne représente pas une patine naturelle, elle est artificielle. La statue se distingue par l’agencement particulièrement élégant de son corps, par la beauté de son drapé et le mystérieux sourire des visages. Elle correspond parfaitement aux idéaux du style gothique.

La statue, probablement offerte  dans le contexte de la peste qui ravageait le pays à l’époque, était conservée à l’origine dans un monastère franciscain, qui se trouvait sur l’actuelle place Guillaume à Luxembourg, elle fut cachée plusieurs années au Couvent dominicain de Marienthal, au Nord de Luxembourg, afin de la soustraire aux volontés destructrices des révolutionnaires français. Elle ne trouvera sa place définitive qu’en 1805, dans une chapelle de l’Eglise Saint-Jean du Grund.

A l’instar des autres vierges noires célèbres en Europe (Chartres,Rocamadour, Vézelay, Cologne, Nazaré, Czestochowa,…), la question de l’origine de la couleur noire reste un mystère. Volonté de l’artiste, travail du temps, accident de l’histoire, la couleur noire nimbe les œuvres d’une aura mystique, et renvoie à des figures de déesses-mères antiques (Cybèle, Diane, Isis portant Horus…).

La Vierge Noire de Luxembourg fait l’objet d’une vénération toute particulière au Grand-Duché et alentours, attirant des centaines de pèlerins chaque vendredi de Carême à l’Eglise Saint-Jean du Grund. La Fabrique d’Eglise a confié cette œuvre aux bons soins des éditions Museal, qui en ont capturé les moindres détails grâce à une numérisation et modélisation 3D, suivie d’un travail d’artiste minutieux.

La reproduction en résine à patine noir et or, peinte à la main, est éditée en série limitée et numérotée sur 50 exemplaires, gravée du cachet Museal Editions, dans une hauteur de 35 cm permettant d'apprécier la beauté et la grâce de l'oeuvre originale, dans une variation de patine plus sobre. Elle est livrée avec une notice historique et un certificat d'origine.

Propulsé par Rentashop eCommerce